La langage des jeunes : entre abréviations et codifications

Publié le : 17 mars 20225 mins de lecture

Vous pensez que JPP veut dire Jean-Pierre Pernaut ? Détrompez-vous, car il s’agit là d’un des mots du langage SMS ou langage des jeunes. Ces derniers ne s’arrêtent plus au français. En effet, vous pouvez même retrouver de l’anglicisme au programme. Découvrez alors la signification de chaque abréviation pour mieux comprendre ce style communicatif.

L’origine de ces expressions raccourcies

Vous trouverez ici plus amples explications sur l’origine et la définition de ces expressions courtes. Le langage a aussi sa propre tendance et il se renouvelle sans cesse pour les jeunes, même si certaines locutions ne sont pas vraiment correctes. Une star du rap peut lancer un nouveau mot pour que toute la cour de récréation se mette à le reprendre. En somme, le langage jeune est un véritable pot pourri. Il vient parfois d’expressions américaines, mais vous pouvez retrouver du chinois et même de l’arabe. Certaines expressions du Moyen Âge reviennent à la mode et c’est notamment le cas lorsqu’on dit « avoir la dalle » pour signifier que l’on a faim.

Par ailleurs, ces nouveaux mots viennent également des SMS et donc, de la manipulation du téléphone portable. Il fût un temps, il fallait raccourcir les messages pour ne pas payer cher, ce qui n’avait rien de bon, car les jeunes perdaient beaucoup en orthographe. Les réseaux sociaux permettent d’envoyer des messages corrects et de corriger cette petite négligence.

Reconnaissez les mots qui ne sont plus tendances

Vous avez besoin de connaître la liste des mots qui ne sont plus tendances ? Vous devez juste ouvrir le dictionnaire et vous y trouverez les mots les plus ringards. Pourtant, avec la manière de parler de nos adolescents, certains mots d’antan reviennent sur le devant de la scène. Tel est le cas pour le daron signifiant le père et qui fut employé dans les années 50 avec les films de Jean Gabin.

Pour tout dire, le langage de nos jeunes n’est pas une destruction de la langue française. Toujours est-il que le débat entre les modernes et les anciens perdurent comme au temps de Platon et de Cicéron. Bien qu’il faille critiquer, il est mieux de se questionner. Encore heureux que les jeunes sachent garder leurs petits mots entre eux et en prononcer d’autres –plus polis- aux adultes. C’est pourquoi ce langage est complexe pour certains, car seule la communauté des jeunes l’utilise.

Quelques exemples d’expressions pour les jeunes

Vous avez envie d’en savoir davantage sur les mots et les phrases utilisées par vos têtes blondes ? Sachez alors que ASKIP signifie « à ce qu’il paraît ». OMG fait partie des anglicismes et signifie « Oh My God ». Lorsqu’on est consterné, on utilise souvent cette petite abréviation. Il marque une surprise ou un étonnement.

WTF est également un anglicisme assez péjoratif, car en anglais, on le développe pour obtenir « What’s the fuck ? ». Vous l’aurez compris, lorsqu’il y a quelque chose qui cloche ou qu’il y a une incompréhension, on choisit cette petite abréviation.

Le plus célèbre LOL renvoie à une situation extrêmement drôle. D’autres abréviations comme PTDR (pété de rire) et MDR (mort de rire) viennent compléter la liste.

JPP est également très à la mode, mais cela ne fait nullement référence à Jean-Pierre Papin. On parle plus d’une fatigue extrême. On veut dire « je n’en peux plus ». Dans des situations trop hilarantes, les jeunes utilisent également cette abréviation pour signifier qu’ils se tordent de rire.

Très célèbre, OKLM a été inspiré d’un célèbre rappeur français pour signifier « au calme ». Il suffit donc de lire à l’oral pour en comprendre le sens. Cela décrit un individu serein ainsi qu’une situation assez ironique.

Plan du site